Les diables de Loudun

Revu hier soir ce film de Ken Russell qui avait fait sensation à sa sortie, en 1971…depuis on a fait mieux, enfin pire…

Quelques liens sur cette affaire des possédées de  Loudun (1634)

http://elifas.free.fr/loudun.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Urbain_Grandier

http://www.fullbooks.com/Urbain-Grandier.html (livre d’Alexandre dumas père, texte en anglais)

Que dire du film ?

d’abord que pour maintenir une « atmosphère » hystérico-diabolique d’un bout à l’autre (notamment avec la musique d’accompagnement) il n’hésite pas à se livrer à des exagérations grotesques : je doute que la Cour se soit amusée, comme passe-temps  à tirer au pistolet des protestants qu’on aurait d’abord attifés en costume d’oiseaux..

Je ne suis pas historien, mais il semble  qu’Urbain Grandier se soit borné à être un prêtre séducteur et « libertin », et que son rpicipal péché ait été l’orgueil, puis la luxure : ceci ne mérite évidemment ni la luxure ni le bûcher ! ni même l’emprisonnement, si toutefois il n’y a pas eu viol…mais il est tout de même possible qu’il ait « profité » de son statut de prêtre pour abuser ses « conquêtes féminines », il ne s’agit peut être pas de viols au strict sens du terme, mais il y a quand même abus..

La « possession » des religieuses semble recouvrir en fait des frustrations sexuelles fortes, notamment au niveau de la Supérieure, Jeanne des Anges.

Mais la principale malhonnêteté du film consiste en son caractère de brûlot anti-catholique et, ce qui plait actuellement bien sûr, de « plaidoyer pour la tolérance religieuse »…c’est à dire, en fait, pour le relativisme multiculturel, l’agnosticisme ou l’athéisme, la haine de toute vérité qui aurait un caractère absolu, c’est à dire de la Vérité (ceci soit dit sans vouloir excuser les excès réels commis par certains catholiques, et d’ailleurs par des protestants aussi).

en fait, le véritable enseignement que l’on peut et que l’on DOIT de toute cette affaire va dans un sens bien différent  : il est que la prétendue « liberté sexuelle », libération des instincts qui est asservissement de l’âme aux isntincts,  aboutit aux mêmes égarements que la criminalité moderne la plus abjecte (celle, par exemple, des « tournantes » en cité).

La tragédie de ces « religieuses » est, ce qui est dit quelque part dans le film, qu’elles n’étaient pas vraiment cloîtrées par choix personnel, mais mises là par leur famille de petite noblesse qui n’arrivait pas à les marier convenablement…en fait, elles n’avaient aucune motivation religieuse sincère, et restaient donc soumises à leurs instincts sexuels les plus bestiaux, qui se donnaient libre cours à l’époque aussi bien dans les affaires de sorcellerie, qui étaient réelles (et touchaient aussi la Cour, voir l’afffaire des poisons).

non, Urbain Grandier ne méritait pas l’horrible fin qui fut la sienne, mais il fut quand même un triste sire …il eut le tort de devenir l’ennemi de tout un tas de personnes, dont Richelieu.

Quant à la prétendue « tolérance religieuse », elle est évidemment justifiée s’il s’agit d’éviter des massacres, mais elle recouvre aussi souvent le libertinage et l’impossibilité d’orienter la vie vers la rdcherche de la vérité, ce qui s’appelle : nihilisme.

Dans 3 siècles (si du moins l’humanité existe encore, et s’il y a encore des films) , on fera peut être un film sur les phénomènes actuels de « possession » dans la société française, qui ne peuvent plus être attribués au catholicisme : comme dans le cas de cette élève de 15 ans lynchées par pur amusement :

http://www.fdesouche.com/articles/98422

Publicités
Cet article a été publié dans cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s